Portrait d'Eva Gonzalès
signé 'Manet' (en bas à gauche)
pastel sur papier brun
43 x 34.4 cm. (17 x 13½ in.)
Exécuté vers 1879
Special Notice

 

Galerie Bernheim-Jeune, Paris.
Galerie Durand-Ruel, Paris (acquis auprès de celle-ci, avril 1901).
Paul Cassirer, Berlin.
Galerie Alfred Flechtheim, Berlin (acquis auprès de celle-ci, 1917). Madame Jacobson.
Galerie Alfred Daber, Paris.
Galerie Rosengart, Lucerne (acquis auprès de celle-ci, 1948).
Acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel, 1951.
Literature

T. Duret, Histoire d'Edouard Manet et de son oeuvre, Paris, 1902, no. 15.
V. Fleischer, "Manet-Monet", in: Cicerone, 1910, vol. 10, p. 369, no. 27.
T. Duret, Catalogue des pastels, portraits de femme, Paris, 1919, p. 288, no. 15.
E. Moreau-Nélaton, Manuscrit du catalogue de l'oeuvre de Manet, 1906, Paris, 1926, no. 397.
P. Jamot, G. Wildenstein et M.-L Bataille, Manet, Paris, 1932, no. 351.
A. Tabarant, Manet et ses oeuvres, Paris, 1947, p. 338, no. 472 (illustré).
D. Rouart et S. Orienti, Tout l'oeuvre peint d'Edouard Manet, Paris, 1970, no. 260b (illustré).
D. Rouart et D. Wildenstein, Edouard Manet, catalogue raisonné, Genève, 1975, vol. II, p. 8, no. 16 (illustré, p. 9).
F. Cachin, Manet, Paris, 1990, p. 154, no. 17 (illustré; titré "La loge aux italiens"; erronément daté 1878).
Exhibited

Vienne, Galerie Miethke, Manet-Monet, 1910, no. 10. Paris, Galerie Alfred Daber, Grands maîtres du XIXe siècle, 1947, no. 8.
Lot Notes

En 1866, Eva Gonzalès (1849-1883) débute sa carrière dans l'atelier du très populaire Charles Chaplin, maître favori des jeunes femmes de la haute bourgeoisie. Elle rencontre Manet en 1869 et devient par la suite le modèle et l'unique élève du peintre.

En 1879, alors que Manet est très affaibli par la maladie, il se lance avec Eva Gonzalès dans une série de portraits au pastel, dont fait partie la présente oeuvre. Cette période d'échanges s'avère être la plus fructueuse entre les deux artistes et les pastels exécutés par Eva Gonzalès au cours de cette année connaissent un grand succès critique.

In 1866 Eva Gonzalès (1849-1883) entered into the studio of popular painter Charles Chaplin, the favored maître among young women of the haute bourgoisie. Manet and Gonzalès met in 1869, whereupon she became the painter's model and unique pupil.

In 1879, with Manet suffering from a debilitating illness, he and Gonzalès embarked upon a series of portraits in pastel, including the present work. Executed at the height of the artistic exchange between the two artists, the pastel portraits Gonzalès produced during this year were met with great critical success.

(fig. 1) Portrait d'Eva Gonzalès, vers 1874.
Ancienne collection Edouard Manet. Bibliothèque nationale, Paris.

 

 

 

Artists

Museums

Periods

Schools

Library

 

 

 

About

Contact

Sitemap